la Cie des Petits Princes

09 septembre 2018

Robe portofino ... tant que l'été est là !

Pour celles qui ne me suivaient pas sur Instagram, j'ai énormément de cousettes non montrées, ici, et je pense que beaucoup ne le seront jamais. Je vais toutefois essayer d'en photographier certaines de manière à pouvoir vous les montrer et je vais commencer aujourd'hui par un patron peu connu, à ma connaissance du moins.

Un soleil radieux étant encore de la partie, il n'est pas trop tard pour vous montrer une cousette très estivale, que j'ai réalisée à la fin de mes vacances. A la base, il s'agit d'un coup de coeur à la lecture d'un compte instagram, celui de @PetitePerle (je crois que c'est ça !)... Sa robe m'avait tapé dans l'oeil, et je n'ai pas réussi à me la sortir de la tête.

Il s'agit du modèle Portofino, de la créatrice Some Place Called Home. Visiblement, elle s'est lancée voilà peu dans la couture et la réalisation de patrons. En toute honnêteté, son patron manque un peu de clarté, même si, après le lancement, elle a réalisé un pas-à-pas en photos sur son site (mais personnellement, j'ai tout de même réussi à ne pas comprendre, car selon moi, utiliser le tissu principal et la doublure de la même couleur et matière, cela n'aide pas à visualiser les pièces).

Ce fut donc un peu la robe de la loose, et ce, sur plusieurs plans :

- Le patron indique une quantité de 1,50m de tissu pour la version robe courte, celle que je voulais, donc. Impeccable, j'ai acheté il y a quelques mois un coupon de viscose Atelier Brunette (vu le prix, c'est une chose que je ne fais pour ainsi dire jamais...) pile de cette dimension. Donc,  je commande mon patron, et là, tout se complique : impossible de caser toutes mes pièces en 36 dedans ! Mais quand je dis impossible, ce ne sont pas juste quelques cm qui manquent, mais quasi toute la jupe ! J'alerte la créatrice, visiblement, elle se serait trompée dans le métrage, j'aurais d'ailleurs dû le deviner car la différence de métrage entre la version top et robe courte est infime, ce qui est impossible en soi... J'abandonne donc mon projet quelques semaines, car je n'ai aucun tissu en stock qui puisse aller, d'autant qu'il en faut donc à peu près 2 mètres.

- Je trouve finalement le coupon parfait au Quartier des Tissus (chouette boutique que je recommande), un lin/viscose bien opaque, crème avec des petits pois verts, un tomber fluide tout en n'étant pas trop fin. Go ! Je prends un reste de viscose blanche très fine de mon stock pour la doublure du corsage, en serrant les fesses pour que la jupe ne soit pas transparente, car je n'en ai plus !  Là, je commence à coudre... et je bloque au niveau des volants. Mais comment donc les fixer aux bretelles ???? Ceux-ci sont composés de 2 parties fixées à la bretelle, tout en restant "libres" sur leur extremité ... Je crois que j'ai tout essayé : épingler, bâtir, retourner X fois (car il faut fixer ensemble doublure et tissu principal, bretelles et volants, rien ne fonctionne ! J'en viens à essayer de fixer les volants dans la couture en les prenant entièrement avec, mais cela revient à les réduire et les recouper et ça me semble impossible de le faire proprement ! Une charmante instagrameuse que j'ai contactée a d'ailleurs opté pour ce choix, ne parvenant pas non plus à comprendre... J'ai une nouvelle fois appelé la créatrice la créatrice au secours (heureusement, très réactive et agréable !). Elle me montre une courte vidéo d'un pas-à-pas, je comprends donc le principe mais même comme ça, je trouve le montage un peu bancal ... Bref, j'ai fait de mon mieux !

- Les bretelles !!! J'ai passé mon temps  à les réduire, et les réduire encore. Cette robe est pas mal décolletée, il faut le savoir, mais alors avec la longueur initiale des bretelles, je pense que c'est au-delà de l'attentat à la pudeur ... On va dire qu'elle TRES est canicule-compatible ! 

Une fois tous ces déboires derrière moi, il m'a fallu me l'approprier finie. Je l'enfile donc, et me dis que sans ceinture, ce n'est pas possible,  je ne la porterai pas... On voit de manière légère que le haut est doublé et forme un surplus de tissu au niveau de l'élastique de taille, enfin moi je ne vois que ça... Je coupe dans dans mes restes de tissu pour réaliser une ceinture (peut-être un poil courte) et là, miracle, le coup de foudre se produit. Comme quoi il suffit de peu ! 

20180908_144558

20180908_144737

20180908_144633

20180908_144536

 

20180908_144612

20180908_144529

20180908_144603

20180908_144728

 

Les bretelles de mon soutien-gorge étant un peu larges, on voit mal la fine bretelle de la robe et la manière dont les volants y sont fixés. J'ai fait le choix de fixer ensemble les 2 extrémités des volants ensemble, je n'aimais pas que l'un deux se positionne sans cesse sur l'envers.

Les 2 demi-devants sont fermés par des boutons à recouvrir, sans boutonnière inutile (ils sont simplement cousus sur les 2 épaisseurs ensemble). J'ai néanmoins fixé le premier bouton un peu trop bas, j'ai donc fermé le haut du corsage par quelques points à la main.

Si cette robe tente l'une d'entre vous, je vous conseille, si vous vous trouvez entre 2 tailles, d'opter pour la plus petite. C'est le conseil qu'on m'a donné, et j'ai bien fait de le suivre. Entre le 36 et le 38, j'ai opté pour le 36 et le corsage est bien assez large. Sachant qu'on enfile cette petite robe facilement grâce à l'élastique, il vaut mieux, à mon sens, qu'elle soit un peu plus ajustée pour éviter l'effet plongeant du décolleté encore plus prononcé.

J'ai fait le tour pour cette robe, et je pense que les prochaines cousettes montrées ici seront un peu moins décolletées et estivales. D'ici là, je vous souhaite un excellent week-end ensoleillé !

Posté par ManueF à 10:05 - couture pour grande - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    wahou, elle est ravissante!!!

    Posté par adele, 09 septembre 2018 à 20:29

Poster un commentaire